News

Systématiser la plantation d’arbres à Genève


Le PEV Genève se réjouit de ce que la Ville de Genève soit sou­cieuse de l’entretien de ses espaces verts. Cepen­dant, le Parti évan­gé­lique gene­vois demande que le Can­ton mette en œuvre plus de moyens finan­ciers et régle­men­taires pour la pro­tec­tion et l’augmentation de végé­ta­tion dans les zones urbanisées.

Cer­taines com­munes sub­ur­baines font figure de bons élèves au plan can­to­nal et regorgent de ver­dure. A l’inverse, des com­munes moins aisées telles que Carouge, Mey­rin ou cer­tains quar­tiers de Genève (Jonc­tion, Eaux-​Vives) sont très béton­nés et mal arborisés.

Les plantes font par­tie de l’environnement indis­pen­sable au bon déve­lop­pe­ment de la per­sonne humaine, embel­lissent son espace de vie et per­mettent en outre de limi­ter les effets du réchauf­fe­ment cli­ma­tique en ville, notam­ment lors des cani­cules estivales.

Sys­té­ma­ti­ser la plan­ta­tion d’arbres

Le PEV Genève demande donc que la plan­ta­tion de nou­veaux arbres soit sys­té­ma­tique­ment envi­sa­gée lors de tra­vaux d’aménagements des rues dans les com­munes urbaines, et non, comme c’est le cas actuel­le­ment, que seuls les arbres exis­tants soient rem­pla­cés en cas d’abattage.

Le PEV Genève sol­li­cite ainsi l’inscription dans la loi du prin­cipe de nou­velles plan­ta­tions d’arbres ou arbustes lors de chaque tra­vaux d’aménagement de rues, l’absence de nou­velles plan­ta­tions devant être l’exception, sou­mise à dérogation.

Le Parti évan­gé­lique Genève sol­li­cite éga­le­ment que des moyens créa­tifs soient mis en œuvre pour ren­for­cer et encou­ra­ger le déve­lop­pe­ment de végé­ta­tion urbaine (gly­cines, plantes grim­pantes, végé­ta­tions sur les toits, etc.).