News

Le PEV considère que le NON à la RIE III est une opportunité pour créer plus de équité


Le NON d’aujourd’hui à la vota­tion popu­laire concer­nant la réforme de l’imposition des entre­prises III (RIE III) est, selon le PEV, une oppor­tu­nité de faire une nou­velle ver­sion plus équi­li­brée et plus juste de cette réforme qui est néces­saire. Le Oui de la Suisse à la natu­ra­li­sa­tion faci­li­tée de la troi­sième géné­ra­tion d’étrangers repré­sente pour le PEV le bon signal de confiance envers les jeunes inté­grés depuis long­temps dans notre pays. Avec le Oui au FORTA, les résul­tats de vota­tions d’aujourd’hui sont iden­tiques aux recom­man­da­tions de vote du PEV.

Pour le PEV Suisse, le rejet de la RIE III repré­sente la pos­si­bi­lité de créer une nou­velle ver­sion plus équi­li­brée et plus juste de la réforme de l’imposition des entre­prises III. Le PEV consi­dère qu’une réforme est néces­saire. Un nou­vel essai offre la chance de recherche un meilleur équi­libre, plus de jus­tice et un contre-​financement plus viable. Du point de vue du PEV, il doit être pos­sible de mettre sur pied une réforme qui ne force pas les villes et les com­munes à mettre en place des pro­grammes d’austérité. Il n’est pas accep­table qu’une réforme de l’imposition des entre­prises engendre des dif­fi­cul­tés sociales sup­plé­men­taires dans les communes.

Signal de confiance sans automatisme

« Avec ce Oui à la natu­ra­li­sa­tion faci­li­tée des étran­gers de la troi­sième géné­ra­tion, la Suisse envoie le bon signal de confiance à ces jeunes qui vivent en Suisse et y sont plei­ne­ment inté­grés depuis long­temps », déclare la Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale Marianne Streiff, BE, en saluant la déci­sion du peuple. Il est im-​portant pour le PEV qu’il n’y ait à l’avenir aucune sorte d’automatisme. Les futures condi­tions de natu­ra­li­sa­tion sont réglées de manière claire et uni­fiée pour toute la Suisse. L’intégration reste condi­tion­née et un contrôle du casier judi­ciaire sera encore effectué.

Meilleure sécu­rité de pla­ni­fi­ca­tion et de réalisation

Le Fonds pour les routes natio­nales et le tra­fic d’agglomération, éga­le­ment adopté par le peuple, per­met, selon le point de vue du PEV, un finan­ce­ment sûr, trans­pa­rent et à long terme des dépenses pour les routes natio­nales ainsi que du finan­ce­ment fédé­ral des pro­grammes d’agglomération. Il aug­mente la sécu­rité de pla­ni­fi­ca­tion et de réa­li­sa­tion des projets d’infrastructure rou­tière ayant de longues durées de pla­ni­fi­ca­tion et de travaux.

Pour tout renseignement :

Marianne Streiff-​Feller, Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale : 079 664 74 57

Domi­nik Währy, Secré­taire géné­ral : 079 688 05 55

Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70