News

Le PEV Genève dit NON à la Loi sur le renseignement (LRens)

Lors de sa dernière assemblée générale le PEV Genève a validé les prises de positions du Parti évangélique suisse relatives aux votations du 25 septembre 2016, mais s’est en revanche prononcé contre la Loi sur le renseignement, car l’État se doit de montrer l’exemple en matière de probité et de transparence. Pour le reste, le PEV Genève a plébiscité l’initiative pour une économie verte et dit OUI aux deux objets cantonaux.

La Loi sur le Renseignement prévoit que des agents de l’État pourront, comme c’est le cas dans de nombreux pays étrangers, être pourvus en faux papiers (« identités d’emprunt ») et que la Suisse pourra étayer ces fausses identités de toutes fausses documentations nécessaires. Quand bien même il est légitime de renforcer les moyens de la police pour soutenir la lutte contre le terrorisme, le PEV Genève estime que l’État se doit d’être exemplaire dans sa gestion de ses dossiers et ne doit pas être autorisé à créer de faux documents « pour la bonne cause ».

                                                                               

 

 

De même, le PEV Genève a estimé lors de son assemblée générale que la Suisse n’avait pas à envoyer des indicateurs à l’étranger pour assurer ses intérêts, ce qui contrevenait à l’idée de neutralité et à la vocation pacificatrice qui repose sur notre pays. Il est du reste douteux qu’un « FBI à la Suisse » soit à même de protéger la Suisse de manière effective.

          

 

 

Pour le reste, le PEV Genève vote OUI à la modification de la Constitution genevoise concernant certains scrutins au vote majoritaire, ainsi que OUI à la limitation de la déduction des frais de déplacement selon le droit fédéral harmonisé.