News

Stabiliser sans expérimentation risquée

Le NON d’aujourd’hui de la popu­la­tion au sujet de l’initiative Mon­naie Pleine repré­sente pour le PEV Suisse un refus clair d’une expé­rience finan­cière sys­té­mique com­por­tant de nom­breux risques. La loi sur les jeux d’argent qui a été accep­tée ne va cepen­dant pas assez loin en matière de pro­tec­tion des joueurs.

La peur des ini­tiants face à une nou­velle crise ban­caire est com­pré­hen­sible pour le PEV, mais la solu­tion pro­po­sée n’est pas accep­table. L’initiative pro­po­sait une expé­rience unique au monde pou­vant engen­drer des résul­tats plus qu’incertains et cela sans preuve que ce sys­tème puisse évi­ter de futures bulles et crises finan­cières.

Sys­tème finan­cier stable sans expé­ri­men­ta­tion sys­té­mique

L’objectif de sta­bi­li­ser le sys­tème finan­cier suisse peut être atteint grâce à d’autres ins­tru­ments, estime le PEV. Cer­taines approches déjà énon­cées lors des dis­cus­sions par­le­men­taires devraient donc rapi­de­ment être redé­ve­lop­pées. A titre d’exemple, la part de fonds propres pour les banques d’importance sys­té­mique pour­rait être aug­men­tée afin d’éviter les faillites impac­tant l’économie suisse dans son ensemble.

Jeux d’argent : four­nis­seurs limi­tés et béné­fices pour le bien com­mun

L’acceptation de la nou­velle loi sur les jeux d’argent per­met d’adapter le cadre légal aux déve­lop­pe­ments socié­taux et tech­no­lo­giques actuels. Le PEV salue l’orientation géné­rale de la loi qui limite les jeux en ligne aux déten­teurs d’une conces­sion et qui pré­cise leur impo­si­tion au pro­fit de l’AVS et l’attribution de leurs béné­fices nets à des buts d’utilité publique.

La pro­tec­tion des joueurs est insuf­fi­sante

Le PEV regrette cepen­dant qu’aucune majo­rité n’ait été trou­vée lors de la révi­sion de la loi, notam­ment en ce qui concerne des mesures effi­caces de pro­tec­tion face aux dan­gers des jeux d’argent, comme par exemple une com­mis­sion d’experts indé­pen­dante ou une taxe pour finan­cer les mesures de pré­ven­tion de la dépen­dance au jeu.

Pour tout ren­sei­gne­ment:

Marianne Streiff-Feller,  Pré­si­dente du parti et Conseillère natio­nale : 079 664 74 57
Nik Gug­ger, Conseiller natio­nal et Vice-président : 079 385 35 35

François Bach­mann, Vice-président : 079 668 69 46
Domi­nik Währy, Secré­taire géné­ral :
079 688 05 55
Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70