News

Engagement envers les bilatérales, les familles et la biodiversité

Le Non clair des citoyennes et citoyens suisses à l’initiative de limi­ta­tion est un enga­ge­ment clair de la Suisse envers les bila­té­rales avec l’UE. Le oui au congé pater­nité est un pas impor­tant dans la bonne direc­tion pour la poli­tique fami­liale. Le rejet de la loi sur la chasse ouvre la pos­si­bi­lité d’apporter des amé­lio­ra­tions en matière de ren­for­ce­ment de la bio­di­ver­sité en Suisse.

Pour le PEV Suisse, la popu­la­tion suisse a, avec son non clair à l’initiative de limi­ta­tion, donné un signe clair, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, que la Suisse sou­haite pour­suivre et ren­for­cer les voies bila­té­rales avec l’UE. Avec cette déci­sion res­pon­sable, elle a, sur­tout en ces temps de crise, évité des dom­mages mas­sifs à la Suisse tant dans le domaine de l’économie, dans le domaine du tra­vail ainsi que dans le domaine de l’innovation.

Pas impor­tant dans la bonne direc­tion pour la poli­tique fami­liale

Le PEV Suisse demande depuis des années un congé paren­tal géné­ral et flexible. Le congé pater­nité de deux semaines, désor­mais accepté par voix élec­to­rale, repré­sente un pas depuis long­temps néces­saire vers plus de com­pa­ti­bi­lité entre vie fami­liale et vie pro­fes­sion­nelle et cela pour les deux parents.

Une chance pour une plus grande bio­di­ver­sité

Le rejet de la nou­velle loi sur la chasse ren­voie cette révi­sion de la loi à la case de départ. Cela va per­mettre d’améliorer la loi afin que la pro­tec­tion d’espèces ani­males rares puisse être éten­due et ren­for­cer ainsi la bio­di­ver­sité en Suisse.

Déduc­tions unique­ment pour la prise en charge des enfants par des tiers

Le rejet par la popu­la­tion de l’augmentation des déduc­tions pour la prise en charge des enfants montre qu’elle ne sou­hai­tait que l’augmentation des déduc­tions pour les coûts de prise en charge par des tiers. Elle a cepen­dant rejeté l’augmentation géné­ral des déduc­tions géné­rales pour enfants dans le cadre de l’impôt fédé­ral.

Pro­tec­tion de l’espace aérien suisse

Le oui au cré­dit d’acquisition pour de nou­veaux avions de com­bat per­met à l’armée de rem­pla­cer à temps les équi­pe­ments de vol et de per­mettre ainsi de pro­té­ger l’espace aérien suisse au-delà de 2030.

Contact :

Marianne Streiff, Pré­si­dente de part et Conseillère natio­nale : 079 664 74 57
François Bach­mann, Vice-président (Suisse romande) : 079 668 69 46
Nik Gug­ger, Vice-président et Conseiller natio­nal : 079 385 35 35
Lilian Stu­der, Conseillère natio­nale : 076 575 24 77
Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70