News

Le PEV dit clairement OUI à la stratégie énergétique et réforme ses organes

Lors de la 98ème assemblée ordinaire des délégués à Lucerne LU, les délégué-e-s ont dit clairement OUI à la stratégie énergétique 2050. De plus, ils ont en grande majorité accepté une réforme des organes dirigeants.

La Présidente de parti et Conseillère nationale PEV Marianne Streiff, BE, a tiré, au cours de son discours présidentiel, un bref bilan politique intermédiaire de la législature en cours. «Le PEV, en tant que petit parti, a un rôle indispensable dans la politique fédérale et accepte ce rôle». Elle a notamment mentionné l’engagement dans la lutte pour la dignité des êtres humains et la justice, notamment en ce qui concerne la loi sur la procréation médicalement assistée, la réforme de la fiscalité des entreprises RIE III ou l’initiative sur la transparence.

Tournant important vers une transition énergétique

«La majorité continue à soutenir le consensus autour du tournant énergétique, la sortie de l’énergie nucléaire tout comme la transition vers les énergies renouvelables, accompagné par des incitations pour les économies d’énergie et un accroissement de l’efficience énergétique. Si nous souhaitons appuyer ce processus, nous devons accepter la stratégie énergétique», a argumenté Maja Ingold en faveur de la stratégie énergétique 2050.

Au vu des objectifs du PEV en matière de politique énergétique, la stratégie n’est toujours pas suffisante – trop de demandes n’ont pas été prises en compte ou diluées, dans la mesure où la plupart des demandes de l’alliance environnement n’ont pas trouvé de majorité dans les Chambres. Le PEV n’est pas encore satisfait, en particulier en ce qui concerne les concepts d’entreprises et les durées de vie des centrales nucléaires, mais également en ce qui concerne le conflit d’intérêt entre profits et protection de la nature et des paysages. Maja Ingold plaide toutefois en faveur du Oui «Le paquet présenté à la votation pose toutefois des jalons importants pour la première étape du tournant énergétique en Suisse».

Le PEV est conscient qu’avec le premier paquet de mesures de la stratégie énergétique 2050 présenté à la votation, qu’une partie des objectifs climatiques et énergétiques peuvent être atteints. D’autres instruments sont encore nécessaires, comme un système incitatif en matière climatique et énergétique ou encore un nouveau design pour le marché de l’électricité pour prendre la relève des subventions. Ce chemin doit être tracé sur la base des technologies les plus actuelles afin de garantir un approvisionnement énergétique sûre, propre, abordable et si possible national.

Avec 78 OUI contre 2 NON , les délégué-e-s se sont prononcés en faveur de la stratégie énergétique 2050.

Plus simple, plus focalisé et plus participatif : le PEV réforme ses organes.

Grâce à la réforme de ses organes dirigeants, le PEV Suisse a posé les fondations organisationnelles de son processus stratégique élaboré dans l’optique de son 100ème anniversaire et des élections nationales de 2019. La révision partielle des statuts simplifie les organes et redéfinit les compétences décisionnelles stratégiques et opérationnelles. Elle vise à remettre l’accent sur le processus de développement politique et à accentuer la participation active des membres. Les délégué-e-s ont accepté la révision des statuts proposées par le comité central à une grande majorité.

Pour tout renseignement :

Marianne Streiff-Feller, Présidente de parti et Conseillère nationale:
079 664 74 57, marianne.streiff@parl.ch

François Bachmann, Vice-Président :
079 668 69 46, francois.bachmann@pev-vd.ch

Dominik Währy, Secrétaire général :
079 688 05 55, dominik.waehry@evppev.ch

Dirk Meisel, Chargé de communication :
079 193 12 70, dirk.meisel@evppev.ch