News

Le PEV considère que le NON à la RIE III est une opportunité pour créer plus de équité

Le NON d’aujourd’hui à la votation populaire concernant la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III) est, selon le PEV, une opportunité de faire une nouvelle version plus équilibrée et plus juste de cette réforme qui est nécessaire. Le Oui de la Suisse à la naturalisation facilitée de la troisième génération d’étrangers représente pour le PEV le bon signal de confiance envers les jeunes intégrés depuis longtemps dans notre pays. Avec le Oui au FORTA, les résultats de votations d’aujourd’hui sont identiques aux recommandations de vote du PEV.

Pour le PEV Suisse, le rejet de la RIE III représente la possibilité de créer une nouvelle version plus équilibrée et plus juste de la réforme de l'imposition des entreprises III. Le PEV considère qu'une réforme est nécessaire. Un nouvel essai offre la chance de recherche un meilleur équilibre, plus de justice et un contre-financement plus viable. Du point de vue du PEV, il doit être possible de mettre sur pied une réforme qui ne force pas les villes et les communes à mettre en place des programmes d'austérité. Il n'est pas acceptable qu'une réforme de l'imposition des entreprises engendre des difficultés sociales supplémentaires dans les communes.

Signal de confiance sans automatisme

« Avec ce Oui à la naturalisation facilitée des étrangers de la troisième génération, la Suisse envoie le bon signal de confiance à ces jeunes qui vivent en Suisse et y sont pleinement intégrés depuis longtemps », déclare la Présidente du parti et Conseillère nationale Marianne Streiff, BE, en saluant la décision du peuple. Il est im-portant pour le PEV qu'il n'y ait à l'avenir aucune sorte d'automatisme. Les futures conditions de naturalisation sont réglées de manière claire et unifiée pour toute la Suisse. L'intégration reste conditionnée et un contrôle du casier judiciaire sera encore effectué.

Meilleure sécurité de planification et de réalisation

Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération, également adopté par le peuple, permet, selon le point de vue du PEV, un financement sûr, transparent et à long terme des dépenses pour les routes nationales ainsi que du financement fédéral des programmes d'agglomération. Il augmente la sécurité de planification et de réalisation des projets d'infrastructure routière ayant de longues durées de planification et de travaux.

Pour tout renseignement :

Marianne Streiff-Feller, Présidente du parti et Conseillère nationale : 079 664 74 57

Dominik Währy, Secrétaire général : 079 688 05 55

Dirk Meisel, Chargé de communication : 079 193 12 70