News

Le PEV Genève dit NON au mariage pour tous

Le projet de loi contient des nou­veau­tés en matière de pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée qui sont incom­pa­tibles avec nos valeurs fon­da­men­tales. Le don de sperme pour les couples de même sexe entraîne des pro­blèmes d'identité pour les enfants conçus en dehors du couple.

Le projet de loi "Mariage pour tous" ne tient pas compte du droit des enfants. Chaque enfant a droit à un père et une mère. Créer une situa­tion où tel ne sera pas le cas revient à pré­pa­rer des orphe­lins de père ou de mère.

En outre, les effets de l'absence de père com­bi­nés au droit de ne connaître qu'à la majo­rité son iden­tité bio­lo­gique sont pro­blé­ma­tiques pour la déter­mi­na­tion de l'identité des enfants. Ceci a pour conséquence que, en géné­ral, l'enfant sera confronté à la réa­lité bru­tale sui­vante : être auto­risé à connaître le nom de son père bio­lo­gique seule­ment lorsqu'il attein­dra sa majo­rité, à un moment où ce der­nier ne vou­dra rien savoir de lui.