News

Mesures plus strictes avant Noël : une nécessité selon le PEV

Comme annoncé, le Conseil fédé­ral a décidé aujourd’hui de prendre des mesures sup­plé­men­taires afin de frei­ner les nou­velles infec­tions par le coro­na­vi­rus. Le PEV estime éga­le­ment que la situa­tion peu avant Noël est pré­oc­cu­pante. La crois­sance expo­nen­tielle du nombre d’infections ainsi que le nombre d’hospitalisation et de décès en aug­men­ta­tion rendent des mesures dras­tiques néces-saires.

29'334 infec­tions confir­mées, 1'098 per­sonnes hos­pi­ta­li­sées et 548 décès. Voici le triste bilan de cette semaine. Et sur­tout : par rap­port à la semaine pré­cé­dente, les chiffres ont à nou­veau aug­menté et une crois­sance expo­nen­tielle des nou­velles infec­tions menace. De nom­breux can­tons ont jusqu’ici été très hési­tant à mettre en œuvre des mesures effi­caces. Et c’est lors de la période de Noël, les grandes fêtes de famille, les visites au res­tau­rant, les évé­ne­ments reli­gieux et autres que le risque de nou­velles infec­tions est plus grand. C’est pourquoi il est juste que le Conseil fédé­ral ait agit aujourd’hui et ait pris de nou­velles mesures dras­tiques et néces­saires. 

Pré­ve­nir un effon­dre­ment après Noël

Bien que le nombre d’infections ait dimi­nué au cours du mois de novembre, il n’y a eu aucun allè­ge­ment notoire dans le sys­tème de santé. Les hôpi­taux suisses enre­gistrent encore envi­ron 3'000 hos­pi­ta­li­sa­tions dus au coro­na­vi­rus et les lits de soins inten­sifs sont encore rem­plis à 80%, bien que de nom­breux hôpi­taux aient réduit ou reporté les pro­cé­dures non urgentes. Une nou­velle flam­bée, comme celle qui se des­sine, sera presque impos­sible à gérer pour les hôpi­taux et sur­tout pour le per­son­nel de santé extrê­me­ment sol­li­cité. « Nous devons tous agir main­te­nant pour évi­ter un effon­dre­ment du sys­tème de santé après Noël », aver­tit la Pré­si­dente de parti Marianne Streiff.

Le Conseil fédé­ral doit garan­tir des règles uni­formes et sou­te­nir les entre­prises

Le PEV salue que le Conseil fédé­ral ait aujourd’hui imposé des règles au caphar­naüm can­to­nal et ait imposé des règles mini­males. « Le Conseil fédé­ral et sur­tout cer­tains can­tons alé­ma­niques ont été trop pas­sif trop long­temps et trop peu pré­pa­rés à une nou­velle vague de conta­gion », com­mente la Conseillère natio­nale PEV du can­ton d’Argovie Lilian Stu­der. « Il s’agit main­te­nant de mettre en œuvre ces mesures de manière cohé­rente et de faire bais­ser les chiffres rapi­de­ment ».

Selon le PEV, il est cru­cial que les entre­prises concer­nées soient sou­te­nues à leur tour, en par­ti­cu­lier les branches de la gas­tro­no­mie, de l’événementiel et du tou­risme.

 

Se pré­pa­rer un Noël inha­bi­tuel

Même sans les mesures actuelles, il était déjà clair que Noël 2020 serait dif­fé­rent de l’ordinaire. Même sans « Ne vous lamen­tez pas mais soyez créa­tifs et décou­vrez de nou­velles manières de célé­brer les fes­ti­vi­tés », encou­rage le Conseiller natio­nal Nik Gug­ger. « Et sur­tout, ne pre­nez pas de risques incon­si­dé­rés !». Une fois de plus, la soli­da­rité et la cohé­rence sont néces­saires. « Il n’est tou­te­fois pas inter­dit de trans­mettre l’espoir de Noël aux gens par télé­phone, vidéo ou en forêt », explique Marianne Streiff résu­mant les défis à rele­ver.

 

Contact :

Marianne Streiff, Pré­si­dente de parti et Conseillère natio­nale : 079 664 74 57
François Bach­mann, Vice-président (Roman­die) : 079 668 69 46
Nik Gug­ger, Vice-président et Conseiller natio­nal : 079 385 35 35

Lilian Stu­der, Conseiller natio­nal : 076 575 24 77

Roman Rutz, Secré­taire géné­ral : 078 683 56 05
Dirk Mei­sel, Chargé de com­mu­ni­ca­tion : 079 193 12 70